25 sept. 2015

Un sculpteur sur la place !



Chaque année à l’automne, un sculpteur investit la place du village non sans bruit et poussière : c’est la résidence de sculptures de l’association Les Nouveaux Troubadours. Pendant plus de trois semaines, il sculpte face à l’église et sous l’œil encourageant des habitants.
Du matin au soir, Pierre Joseph est à pied d’oeuvre, burin en main et une idée de sculpture bien précise en tête : un rapace posé sur un crâne. Le jeune franco-américain de 28 ans, adopté par Saint-Sever voilà quelques années, a tout simplement observé autour de lui pour trouver l’inspiration. « Je suis surpris par le nombre d’oiseaux, notamment de buses ici dans l’Aveyron ». On devine que l’aigle qui naît peu à peu sous ses doigts sera pourvu d’un plumage ciselé d’une grande précision. « Je dégrossi vite, mais «  la gratouille » va prendre beaucoup de temps. »
 Contrairement à ses prédécesseurs, Pierre-Joseph n’est pas un artiste brut ou singulier mais bien un amoureux de la pierre formé à la taille de pierre puis à la restauration de sculptures, qui vient relever un défi en se frottant à la sculpture d’un gros volume.

Quant à la tête de mort sur laquelle le rapace s’est posé, « elle est dans le prolongement de mon travail, influencé par l’univers mexicain, les croyances, cette culture de la mort joyeuse ». Elle est peut être un clin d’oeil à l’œuvre de son père Joseph Kurhajec, artiste vivant (entre autre) au Mexique et qui est le premier sculpteur accueilli en résidence à Saint-Sever voilà 5 ans.

Depuis, chaque année, les Nouveaux Troubadours accueillent un sculpteur pendant mois. La pièce, inaugurée en public, restera un an sur place, accueillant les visiteurs du le Musée des Arts Buissonniers. L’an prochain, à l’arrivée d’un nouveau bloc de pierre rouge, elle rejoindra le Jardin des Sculptures derrière l’église, déjà peuplé des sculptures de Joseph Kurhajec, Jean Yves Gosti, Pierre Amourette, Rosy Caldier, et la petite dernière de l’artiste du Mozambique Zéfrino.

Quand à son avenir, il Pierre-Joseph Kurhajec l’envisage en touche-à-tout dans le fer, la pierre, la soudure. Mais jamais trop loin de Saint-Sever : « c’est l’endroit que je cherchais, j’aimerais vivre ici ».

Pour le rencontrer et découvrir la sculpture, rendez-vous le 17 octobre à 17h au Musée des Arts Buissonniers, sur la place du village de Saint Sever.
Renseignements : 05 65 99 97 97

Aucun commentaire:

Publier un commentaire